ORIENTATION & EMPLOI
TOUT AU LONG DE LA VIE
ORIENTATION & EMPLOI
TOUT AU LONG DE LA VIE

Réforme du code du travail – on fait le point.

À la veille de la présentation des ordonnances au Conseil des Ministres, on a voulu faire le point sur la réforme qui fait bouger des milliers de personnes dans les rues et savoir ce qui va réellement changer pour le quotidien des travailleurs français.

Le jeudi 31 Août 2017, le Premier Ministre Edouard Philippe et la Ministre du travail Muriel Penicaud présentaient les ordonnances du nouveau Code du Travail. Dès lors, certains syndicats se voulaient contre tandis que d’autres y trouvaient leurs comptes.

Nous ne prendrons aucun parti ici, nous nous contenterons d’être objectifs et de faire un point global sur la situation depuis un peu moins d’un mois.

La question qui se pose est la suivante: Pouvons-nous rester sur des bases de droit du travail ayant été fondé à l’époque de la révolution industrielle? 

Le travail doit s’adapter au 21ème siècle, de manière certaine, pour deux raisons principales :

  • La première étant la concurrence des entreprises qui n’est plus la même, ce qui met par ailleurs une autre sorte de pression sur les salariés. Il faut valoriser notre main d’oeuvre face à une main d’oeuvre bon marché qu’on peut trouver dans des pays sous-développés.
  • La seconde étant que les travailleurs d’aujourd’hui sont beaucoup plus autonomes qu’au 19ème ou 20ème siècle. Exit le travail à la chaîne, aujourd’hui les employés veulent plus de liberté au travail, plus de flexibilité en terme d’horaires, de tâches. Cela va de pair avec l’augmentation du nombre de personnes sortant d’études supérieures, le niveau de qualification augmente, l’autonomie également.

Selon une étude récente entendue sur Europe 1, 2/3 des salariés estiment que la hiérarchie au sein de leur travail est inutile. Parmi eux, 60% souhaitent changer d’emploi, dont 36% qui aimeraient créer leur entreprise. Ce qui démontre bien la volonté pour les travailleurs d’être plus autonomes.

Si le code du travail ne changeait pas, selon certains syndicats, cela serait alors toutes les nouvelles formes de travail qui n’en seraient légalement non protégées. On peut penser au télétravail par exemple, 70% des salariés souhaiteraient pouvoir le faire, puisque le numérique nous permet aujourd’hui de pouvoir travailler de chez soi.

En ce qui concerne l’opposition, les points les plus décriés sont l’extension du CDI de chantier (un contrat aujourd’hui réservé à la construction et qui peut se terminer une fois un chantier achevé) et la fusion des instances représentatives. Une “régression sociale pour certains“, un “sacrifice des salariés” pour d’autres, la loi travail fait une nouvelle fois débat en France.

Lors de sa dernière interview par la CNN à New-York, le Président Emmanuel Macron est cependant, et malgrès toutes les manifestations, resté très ferme sur sa position : “je crois à la démocratie, mais la démocratie n’est pas la rue (…). Si je respecte ceux qui manifestent, je respecte aussi les électeurs français, et ils ont voté pour le changement“.

 

Pour les retardataires, voici un article très riche et complet qui explique clairement les ordonnances de la loi travail et ce qui devrait changer après promulgation.

Au total, la réforme du Code du Travail prend la forme de 5 ordonnances d’un total de 160 pages. Comme nous l’avons évoqué précédemment, le projet sera présenté officiellement lors du Conseil des ministres le 22 septembre. Les ordonnances devraient entrer en vigueur à la fin du mois de septembre.

Laissez un commentaire

S’inscrire à notre newsletter